2015 n'est plus l'année de l'égalité pour tous car les travaux d'accessibilité obligatoires prévus par la loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ne sera pas inscrite dans le marbre des obligations réelles.
 
Avec l'arrivée du mauvais temps, les risques d'accidents deviennent plus nombreux, en particulier pour les piétons : enfants des écoles, sportifs dans la ville, etc...